Capital Développement : couvrir les besoins en fonds propres

Les besoins des sociétés sont un équilibre précaire surtout lorsqu’il s’agit de couvrir les futurs besoins des fonds propres des PME.

Business model de l’entreprise : savoir convaincre les investisseurs

Un business plan doit contenir plusieurs éléments essentiels. Pour produire ce type de document, il faudra rédiger la description du marché, de l’offre et ces avantages, le modèle économique, les détails sur les concurrents, l’équipe et les prévisions financières. L’objectif du business plan est de raconter une histoire. Il devra dans ce cas suivre un raisonnement logique.

Considéré comme l’ossature d’un projet d’une société, le business model doit s’adapter aux mouvements du marché. La démarche repose sur les partenaires et l’équipe dirigeante de l’entreprise. Comme pour le business plan, le business model représente la feuille de route d’un créateur d’entreprise. Pour être efficace, il ne doit pas rester figé.

1 ou 2 ans après la création d’entreprise, il se pourrait qu’il faille réaliser des ajustements. Ces modifications entraînent des changements majeurs comme la modification de l’offre de services ou de produits, la réorientation des clientèles ciblées…

Financer son entreprise : les différents types de levées de fonds

L’autofinancement

L’entreprise peut financer son activité par ses propres moyens. L’autofinancement est un terme technique désignant le financement d’une compagnie à travers des ressources internes.

Le capital-amorçage

Il répond aux besoins de financement d’une société. Il s’agit du premier apport en capital dont a besoin une start-up. Son but est de financer le lancement de l’entreprise.

Le capital-développement

Le capital-développement sert à financer l’expansion de la compagnie. Il aide en croissance externe dans le cadre des acquisitions ou en croissance interne lorsqu’il s’agit de financer un besoin en fonds de roulement.

Le crowdfunding

Grâce au site Internet de financement participatif, il est plus facile de faire appel à l’investissement des particuliers. Pour motiver les investisseurs, les créateurs d’entreprises devront proposer des rendements élevés.

L’introduction en bourse

Les entrepreneurs qui décident d’introduire leurs sociétés en bourse bénéficient de fonds publics. Cette solution de financement leur permet de faire un appel public à l’épargne.

Les fonds souverains

Ce sont de nouveaux modes de régulation concernant le capitalisme financier. Il s’agit de fonds d’investissement publics capables de rémunérer des ressources à l’origine d’un excédent de réserves de change, recettes gazières ou pétrolières et surplus fiscaux.

Comment fonctionne le capital-développement ?

La collecte de fonds par « Cash in »

La collecte de fonds par « Cash in » représente une augmentation du capital de l’entreprise. Il s’agit d’effectuer une injection du cash flow dans une entreprise. Les financements se présentent sous forme de fonds propres. Le cash in consiste à émettre des actions qui peuvent se présenter en actions ordinaires, ABSA, BSCPE, actions de préférence…

La collecte de fonds par « Cash out »

La collecte de fonds par cash out représente le rachat d’une partie ou de l’intégralité du capital d’une entreprise détenue par des actionnaires de ladite société. Ce type de collecte de fonds n’est valable que lorsque la société n’est pas bénéficiaire des financements décaissés. Durant cette opération, les capitaux et le bilan sont inchangés.

La sortie du capital par cession ou rachat

Une cession d’entreprise a comme principal motif un prochain départ à la retraite. Il s’agit en France de 70 % des motifs de cessions. Concernant le rachat des titres par la compagnie et la réduction de capital, ce sont des opérations permettant au cédant de bénéficier d’une plus-value de cession. Cette opération permet d’avoir une fiscalité plus favorable que la distribution des dividendes.

La compliance au cœur de la performance des entreprises

Face à la quantité considérable de données générées, les entreprises cherchent de nouveaux moyens leur permettant de gérer ces données de manière à en exploiter au mieux la valeur commerciale. Pour faciliter la gestion d’une société, on peut faire appel à des services de conformité. Contactez Geneva Compliance pour lui confier la déclaration fiscale de votre société, des missions CRS ou FATCA, le remplissage de formulaire…

Le scale up des start up : solliciter les investisseurs

Les Business Angels

Un business angel ne s’intéresse qu’à des projets innovants. Il peut s’agir d’innovations technologiques et des projets à fort potentiel de croissance. En plus d’apporter des fonds visant à consolider les financements propres d’une société, les business angels partagent leur expérience ainsi que leurs compétences.

Bien qu’ils soient minoritaires au capital de la compagnie, les business angels participent de manière active à la prise de décision et à la vie de la société.

Pour faciliter leurs rôles, ils privilégient les sociétés de proximité. Ils investissent leur argent dans des projets locaux.

Les Venture Capitalists

Le capital risque ou Venture Capital (VC) représente une prise de participation des investisseurs intéressés par le potentiel des sociétés non cotées. Les compagnies concernées par le VC sont des sociétés qui sont encore dans leur première phase de développement. Ces derniers ont besoin de capitaux pour financer leur première recherche ou pour lancer leurs créations.

Cette prise de participation s’adresse essentiellement aux entreprises innovantes ou sociétés de technologie possédant un fort potentiel.