Paul Morlet, son parcours d’entrepreneur et sa success story

Paul Morlet

Vous avez un projet, mais vous hésitez à le concrétiser ? Vous souhaitez devenir entrepreneur, mais vous avez peur de vous lancer ? Sachez qu’il y a de nombreuses personnes qui ont un franc succès en tant qu’entrepreneur. En voyant le parcours de Paul Morlet, le lunetier à succès, vous verrez que tout est possible avec de l’audace et de l’ambition.

Le parcours du jeune entrepreneur

Paul Morlet est un jeune entrepreneur qui n’a pas choisi de lancer une entreprise au départ. En fait, vu qu’il était issu d’une famille modeste, il a choisi un parcours classique au départ. Il étudiait comme tout le monde. Comme indiqué dans son témoignage sur developpementeconomie.courbevoie.fr, son choix s’est orienté vers le métier d’électricien. Il a obtenu son BEP en électricité et a opté pour une carrière chez SNCF. Cependant, il n’était pas très enthousiaste après avoir obtenu son salaire qui était au SMIC. Ce salaire, il l’a gagné après un long parcours d’étudiant, deux ans de formation et un mois de dur labeur.

Un jour, quand il regardait la télévision, il a réalisé qu’il y avait beaucoup de publicités à l’écran. Il y avait des publicités sur presque tous les produits sauf les lunettes. Très vite, une idée est née dans sa tête : fabriquer des lunettes publicitaires. Avec ses quelques économies, il a créé sa première paire où il était possible de coller un sticker perforé ou d’imprimer un message. Il lança ensuite sa première entreprise dans ce cadre-là en octobre 2010. Il a ensuite amélioré son chiffre d’affaires en passant par Twitter. Des stars ont porté ses paires de lunettes publicitaires ce qui a grandement amélioré les ventes. Il avait encore plus d’ambitions et pour aller plus loin, il décidait d’exposer son Paul Morlet management à Xavier Niel.

Un grand challenge

Xavier Niel n’était pas très emballé quand il a vu les lunettes publicitaires de Paul Morlet. Ce potentiel investisseur voulait quelque chose qui cartonne, pas cher et qui peut être fructifié rapidement. C’est là qu’est né le Paul Morlet management : Lunettes Pour Tous. C’était un challenge audacieux à la hauteur des ambitions du jeune entrepreneur. Il fallait défier les plus grands noms du secteur de l’optique. Il fallait lancer le projet en quelques mois seulement, alors qu’en temps normal, cela aurait demandé en moyenne deux ans. Il fallait aussi vendre rapidement, trouver un local, recruter beaucoup de salariés, etc.

Le but était de vendre 300 à 400 paires de lunettes par jour alors que les opticiens tournaient en moyenne entre 2 à 3 lunettes. Il n’y a pas que la quantité vu qu’il fallait aussi promettre la qualité. Bien que le challenge semble impossible, le jeune entrepreneur s’y lança quand même. Résultat, la première enseigne Lunettes Pour Tous ouvre ses portes en 2014. Paul Morlet vient d’avoir deux entreprises, dont celle des lunettes publicitaires et celle des lunettes pour le grand public.

Une idée révolutionnaire

Il a mis la main sur quelque chose qui allait marcher. Il a étudié la problématique de ceux qui portent des lunettes et l’a résolue à travers les offres de Lunettes Pour Tous. L’analyse est la suivante. Si une personne doit porter des lunettes, elle ne pourra pas s’en passer. Cependant, si elle casse sa paire, comment doit-elle faire ? La majorité des mutuelles ne proposent qu’une paire tous les deux ans. Le coût des lunettes est entretemps très élevé. Sans parler d’un rendez-vous chez l’ophtalmo qui peut prendre des mois. Chez Lunettes Pour Tous, il est possible de faire une consultation, de commander une paire de lunettes et d’obtenir la monture et les verres assemblés en 10 minutes seulement et à un prix plus qu’abordable.

Paul Morlet a trouvé quelque chose d’innovant qui répond parfaitement aux besoins des cibles : ceux qui portent des lunettes. Les clients se ruaient dans les boutiques Lunettes Pour Tous pour bénéficier de cette proposition alléchante. Si les opticiens ne vendent en général que 2 à 3 lunettes par jour, chez Lunettes Pour Tous, c’est plus de 300 lunettes qui sont vendues au quotidien. Ce qui démarque encore plus ce lunetier, en plus d’offrir des lunettes abordables et un service rapide, c’est la qualité.

Une offre 100 % haut de gamme

Le but était de vendre plus en sacrifiant la marge. Dans ce cadre-là, le jeune entrepreneur envisageait d’écouler rapidement ses stocks, ce qui est un modèle de business très fréquent. Mais contrairement à ceux qui proposent du discount, Paul Morlet n’a pas misé que sur la quantité et l’offre abordable. Il a aussi visé la qualité. Les lunettes étaient des accessoires, mais aussi des articles qui participent à la santé. Ce qu’il promet à ses clients, ce sont des lunettes 100 % santé, soit des produits haut de gamme accessibles au grand public.

Les verres utilisés, bien qu’ils proviennent d’Asie, sont tous de bonne qualité. Paul Morlet ne possède pour l’instant aucun verre de France. Il envisage certes des montures françaises, mais les verres proviendront toujours d’Asie. Après bien sûr, la fabrication des lunettes se fera sur place. Les verres seront stockés, taillés et montés directement dans les boutiques Lunettes Pour Tous. 

Qu’est-ce que le prévisionnel financier ?
Quelles formes juridiques pour une jeune entreprise ?